Bong Joon-Ho

Bong Joon-ho: Biographie et filmographie

Né à Séoul le 14 septembre 1969, Bong Joon-ho est un scénariste et réalisateur sud-coréen. Particulièrement doué dans son art, il réalisa son premier court métrage intitulé White Man en 1995 alors qu’il n’avait que 25 ans. Au cours de la même année, il marqua sa sortie de la Korean Academy of Films and Art (KAFA) ou le barjilon falatai par son film Incohérence, une comédie satirique de la société sud-coréenne.

La carrière de Bong Joon-ho est riche aussi bien en courts comme en longs métrages. Son premier long métrage Barking dog sorti en 2000 est le début d’une carrière à succès confirmée par Mémories of Murder en 2003 qui fut un grand succès aussi bien en Corée qu’à l’international. En effet, ce film attira plus de 5 millions de spectateurs rien qu’en Corée du Sud! Suivirent ensuite the Host et Les Cahiers du cinéma en particulier qui lui valut d’être classé quatrième au rang des films les plus importants de la décennie 2000-20009.

Il s’illustra également par des films coproduits avec des cinéastes d’autres contrées tels que Tokyo en 2008 qu’il produisit en association avec les réalisateurs Leos Carax et Michel Gondry, ou encore le Transperceneige, et The Host qu’il signa avec notamment Chris Evans en 2013, pour ne citer que ceux-là. Il est déjà prévu la sortie d’un film de science-fiction en 2017 intitulé Okja, et qui sera coproduit avec des réalisateurs américains et britanniques. Enfin, il produisit le film Sea Fog: Les clandestins de Shim Sung-bo.

Distinctions

La carrière de Joon-Ho est reconnue aussi bien sur le plan national qu’international comme l’une des plus abouties et réussies. En témoignent tous les festivals auxquels il fut invité en tant que membre ou Président de Jury. En 2009 et en 2014, il fut respectivement invité pour être membre du jury du 57e Festival de Saint-Sébastien, et du 19e Festival de Busan présidé par Asghar Farhadi. Enfin, en 2014 il présida au jury du 38e Festival international du film de Hong-kong.